N° 26 du 30-06-2021

COMMUNIQUE D'INFORMATION N° 26 DU 30 JUIN 2021

REGARD SUR L'ACTUALITE

JUIN-JUILLET : PERIODE D’ORDINATIONS SACERDOTALES

Traditionnellement la plupart des ordinations presbytérales ont lieu aux alentours du 29 juin, fête des Saints Pierre et Paul. Cette année, 130 nouveaux prêtres seront ordonnés en France (79 diocésains et 41 issus d’une communauté non religieuse ou d’une société de vie apostolique [dont 5 comptabilisés parmi les diocésains], auxquels s’ajoutent 12 prêtres religieux ainsi que 3 prêtres célébrant selon la forme extraordinaire du rite romain]. L’an passé on comptait 125 nouveaux prêtres.

En 1995, on recensait en France 28 694 prêtres dont 22 199 diocésains. En 2020 ils n’étaient plus qu’environ 12 000 dont la moitié ont plus de 75 ans. [Source : eglise.catholique.fr] Statistiquement, cela ferait théoriquement 1 prêtre pour 5 600 français !  

D’après l’annuaire pontifical, au 31 décembre 2020, le nombre de prêtres dans le monde était de 414 582 pour 1,3 milliard de chrétiens (17,7% de la population mondiale). Si le nombre de vocations augmente en Afrique et en Asie, il diminue dans les trois autres continents.

L’évolution du corps presbytéral est préoccupante dans un bon nombre de pays de « vieille chrétienté », notamment en Europe. Certains concluent hâtivement à la mort lente de l’Eglise ! Les scandales qui l’affectent confortant leur prédiction… C’est méconnaitre la promesse faite par le Christ à Pierre : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ; et la puissance de la Mort de l’emportera pas sur elle. » (Matthieu 16, 18) D’ailleurs l’Histoire nous le prouve. Combien de fois l’Eglise a-t-elle été menacée de disparition ? Les persécutions des chrétiens sous les empereurs Néron, Dioclétien… ; les invasions barbares ; les scandales du Moyen Age et de la Renaissance ; les massacres ordonnés par des révolutionnaires ; le communisme athée ; le nazisme … n’ont aucunement vaincu l’Eglise. A chaque fois des prophètes se sont levés et l’Eglise s’est relevée, toujours de plus en plus missionnaire !

Mais l’avenir de l’Eglise ne repose pas uniquement sur les épaules du Pape, des évêques et des prêtres. De nombreuses communautés sans prêtre le prouvent par leur zèle à maintenir la pratique religieuse et l’apostolat : célébrations et offices, préparation aux sacrements, service de la catéchèse, service des malades, des mourants, des personnes âgées, attention aux sans-logis, aux sans ressources … etc…

C’est dans la ligne de l’enseignement donné aux laïcs par Saint Jean-Paul II lorsqu’il commentait la Parole de Jésus : ‘’Allez, vous aussi, à ma vigne.’’ (Matthieu 20, 4) « Allez, vous aussi. L'appel ne s'adresse pas seulement aux Pasteurs, aux prêtres, aux religieux et aux religieuses -écrit Jean-Paul II - ; il s'étend à tous : les fidèles laïcs, eux aussi, sont appelés personnellement par le Seigneur, de qui ils reçoivent une mission pour l'Eglise et pour le monde. [Appel que le Saint Concile Vatican II avait déjà lancé au chapitre IV du document fondamental Lumen Gentium, la Constitution dogmatique sur l’Eglise] Jean-Paul II poursuit : « (…) le fidèle laïc est co-responsable, avec tous les ministres ordonnés et avec les religieux et les religieuses, de la mission de l'Eglise. » [Source : Jean-Paul II, Exhortation Apostolique Christi Fideles Laici, Les fidèles laïcs, 30 décembre 1988, n0S 2 et 15]

Dans notre diocèse, les écoles de la Foi du mois de juillet participent largement à la formation de nombreux laïcs susceptibles de seconder prêtres et diacres dans leurs missions pastorales.

Dominique Soupé


N 26 mercredi 30 juin 2021n.26-mercredi-30-juin-2021.pdf