Saint Etienne, diacre et martyr

375px rembrandt lapidation saint etienne mba lyon

La Saint-Étienne est une fête chrétienne célébrée le 26 décembre par l'Église catholique et certaines Églises protestantes et aussi le 27 décembre par l'Église orthodoxe. Elle commémore saint Étienne, le premier martyr de la chrétienté selon le Nouveau Testament. Il fut accusé, en l'an 36, de blasphème contre le sanhédrin et fut condamné à la lapidation.


Saint Étienne

Étienne ou saint Étienne, prédicateur érudit, connu pour ses discours argumentés ainsi, condamné à Jérusalem à la lapidation pour blasphème. De fait, il est également le premier martyr chrétien condamné après la mort du Christ. Sa foi entraine la conversion de Saül de Tarse, connu sous le nom de saint Paul.

Dans les écritures

Au chapitre 6 des « Actes des Apôtres », Luc présente Étienne comme un juif helléniste converti au christianisme. Choisi par les Apôtres, Étienne est plein de la grâce et de la puissance de Dieu, accomplissant, parmi le peuple, des prodiges et des signes éclatants (verset 8). Si bien qu’il fait l’admiration de tous.

Un jour, des juifs l’accusent faussement de blasphème et de complot contre les institutions de la Loi. Ils le traduisent devant le tribunal du grand-Prêtre, le Sanhédrin. Là, inspiré par le Seigneur, Étienne proclame l’Évangile de Jésus-Christ, termine son discours ainsi ; « Hommes à la tête dure, votre cœur et vos oreilles se ferment à l’Alliance ; depuis toujours vous résistez à l’Esprit Saint ; vous êtes bien comme vos pères ! Y a-t-il un prophète que vos pères n’aient pas persécuté ? Ils ont même fait mourir ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, celui-là que vous venez de livrer et de mettre à mort. » (verset 51 et 52)

En écoutant cela, ils s’exaspèrent contre lui. Étienne, regarde vers le ciel et déclare : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles. Ils se précipitèrent sur lui l’entraînèrent hors de la ville pour le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saül (versets 56 à 58). Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort (versets 59 et 60).