Les servants d'autel

Un servant d'autel, appelé aussi servant de messe, est, dans les Églises catholiques, anglicanes ouluthériennes, un laïc qui intervient dans plusieurs cérémonies (participer aux processions, servir la messe notamment). Du fait que ce sont le plus souvent des enfants qui exercent ces fonctions, on emploie encore parfois le terme classique d'« enfants de chœur ». Pour autant, il est également d'usage de confier un tel rôle à des adultes, notamment des séminaristes. On les qualifie alors parfois de « grands clercs ». Les fonctions de servant d'autel ont longtemps été réservées aux garçons, mais depuis 1983 les filles peuvent y être admises sur autorisation de l'évêque diocésain et du célébrant.

16401869907 fe07b45a46 o


 

Les différentes fonctions du servant d'autel :

  • Le cérémoniaire

Son rôle est de gérer le bon déroulement de la messe. Il doit être capable de connaître les cérémonies à accomplir par chacune des personnes, célébrant compris.

  • Le thuriféraire

Son rôle est de préparer et de s'occuper de l'encensoir avant et pendant la messe.

  • Le naviculaire

Son rôle est de porter la navette.

  • Les acolytes

Ils sont deux, et leur rôle est de servir plus directement à l'autel : apporter les burettes à l'autel, verser de l'eau sur les mains du célébrant lors de l'offertoire, sonner à l'élévation, porter les cierges lors des processions et pendant l'Evangile. De plus ils portent chacun un cierge, que lorsqu'ils n'en ont pas besoin, ils les déposent à la crédence.

  • Les céroféraires

Ils sont souvent par nombre pair. Leur rôle est de porter les cierges.

  • Un cruciféraire ou porte-croix

Son rôle est de porter la croix de procession lors de l'entrée du clergé au chœur et lors de son retour à la sacristie. Plus généralement on doit porter la croix de procession dès qu'il y a déplacement en procession. Il est encadré par deux acolytes avec leur cierge.

D'autres fonctions peuvent exister lors de certaines cérémonies, ainsi on peut avoir besoin d'un porte-missel, pour s'occuper du missel (rôle normalement dévolu au cérémoniaire), des porte-insignes (un porte-crosse et un porte-mitre pour les cérémonies pontificales, i.e. célébrées solonnellement par l'évêque ou l'abbé crossé et mitré), un porte-ombrelle (dans les basiliques) et, avec la modernité, un porte-micro, notamment lors de cérémonies à l'extérieur de l'église.